Des personnes handicapées sud-africaines accusent une compagnie aéri

Un groupe de personnes handicapées sud-africaines a décidé de poursuivre en justice une compagnie aérienne locale qui surfacture les clients ayant besoin d'aide pour accéder à ses avions, a annoncé un parlementaire...

24 octobre 2004 • Par L'AFP pour Handicap.fr

Thèmes :

Commentaires0 Réagissez à cet article

Le Cap  (Afrique du Sud), 20 oct (AFP)

La compagnie sud-africaine privée Nationwide Airlines devra répondre aux plaintes pour discrimination qui seront déposées devant la Cour del'Egalité, tribunal basé au Cap (sud-ouest), a précisé Vincent Gore, député du parti d'opposition des Démocrates indépendants.
"Nous voulons montrer que Nationwide Airlines traite mal les personnes souffrant de handicaps ou âgées en étant la seule compagnie aérienne qui leur fait payer un prix plus élevé", a déclaré M. Gore, qui fait circuler une pétition pour recueillir les signatures de plaignants supplémentaires.
Le député, qui se déplace en fauteuil roulant, a précisé qu'il avait été lui-même victime de cette surfacturation et que le groupe de handicapés qu'il représente déposerait plainte avant la fin de l'année.
Le directeur commercial de Nationwide Airlines, Roger Whittle, a pour sa part déclaré à l'AFP que la politique de la compagnie n'était pas discriminatoire.
"Je ne pense pas que nous fassions de la discrimination, nous faisons simplement payer les coûts au passager", a-t-il affirmé, arguant qu'il s'agissait d'une "petite compagnie".
"Si un passager achète un aller simple pour Durban à 270 rands (34 euros), cela nous coûte 511 rands de louer un ascenseur pour le faire monter à bord et un autre pour le faire descendre" à l'arrivée, a-t-il précisé.
Environ sept millions des 46 millions de Sud-Africains souffrent de handicaps, selon le député Gore.

siv/fpp/tmo.

Partager sur :
« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2019) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr vous suggère aussi...
0 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.