Chien-guide : petite morsure aux taxis handi-récalcitrants !

Encore trop de discriminations à l'encontre des chiens-guides d'aveugle.Ce sont les taxis parisiens qui font les frais de la colère de leurs maîtres. Maudy Piot lance une lettre ouverte pour mettre un terme à des refus de prise en charge injustifié

24 mai 2012 • Par

Thèmes :

Ce n'est pas Tchadou qui enrage mais bien sa maîtresse. Elle a, une fois encore, en débarquant à minuit à la Gare de Lyon, dû essuyer le refus de cinq taxis parisiens, sous une pluie battante, avant d'être prise en charge avec son chien-guide, un golden retriever de dix ans. Maudy est en effet aveugle. Maudy, c'est Maudy Piot, présidente de l'association « Femmes pour le dire, femmes pour agir » (FDFA), qui promeut l'insertion de la femme handicapée dans la société. Une militante, une vraie, à qui on ne la fait pas.

Texte de loi sans équivoque


Face à ces humiliations répétées, elle décide donc d'adresser une lettre ouverte aux chauffeurs de taxis, aux compagnies de taxis, aux autorités préfectorales et gouvernementales. Les « Textes applicables aux taxis parisiens » sont en effet sans équivoque : « Le conducteur de taxi a le droit : (6°) De refuser les voyageurs accompagnés d'animaux, sauf lorsqu'il s'agit d'aveugles avec leur chien guide. ». « Et pourtant je fais presque quotidiennement l'expérience du contraire, s'indigne Maudy. Les motifs de refus sont toujours les mêmes. « Je suis malade, je suis allergique », « Votre chien va salir ma voiture et laisser du poil partout », « Mon véhicule est trop petit »...

Requête souvent vaine


En cas de refus, il est toujours possible de relever les coordonnées du taxi et de faire un signalement à la Préfecture de Police mais avouons que, pour un aveugle, c'est une performance ! Maudy a fait l'expérience qu'une telle démarche ne menait pas à grand-chose : déni du chauffeur, mensonges... « Ce que je veux, ce que nous voulons, c'est la stricte application de la règlementation : nos chiens ne peuvent être refusés dans un taxi, à Paris comme dans toute la France. Il n'y a pas à négocier, à parlementer, c'est un droit, point ! »

Une manif qui a du chien


Le 13 mai 2012, à Paris, entre la gare de Lyon et la Bastille, ils étaient déjà plusieurs dizaines de maîtres de chiens-guides accompagnés de leurs fidèles compagnons à manifester en rythmant leur marche du slogan : « Partout avec mon chien ». Maudy y était « avec Tchadou, ma canne blanche et mon mari ! ». Les taxis ne sont évidemment pas les seuls à être en ligne de mire ; les motifs de discriminations sont légions et alimentent régulièrement l'actualité. Précisons que selon l'article R. 241-22 du code de l'action social et des familles modifié par le décret numéro 2005-1714 du 29 décembre 2005 relatif à la carte d'invalidité, « Le fait d'interdire l'accès aux lieux ouverts au public aux chiens accompagnant les personnes titulaires de la carte d'invalidité est puni de l'amende prévue pour les contraventions de la troisième classe, soit 150 à 450 € . »

Maudy Piot invite donc tous les maîtres de chiens guides et leurs amis, leurs éducateurs, à la rejoindre et à signer sa lettre ouverte. Il suffit de lui envoyer le message « Je suis d'accord » à l'adresse suivante: maudypiot@free.fr .

" Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, sans accord. "

Partager sur :

Commentaires5 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr vous suggère aussi...
5 commentaires





Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.