Soutenez Handicap.fr et la presse indépendante Soutenez Handicap.fr et la presse indépendante Soutenez Handicap.fr et la presse indépendante

Handicap : pas d'accessibilité pour tous en 2015 !

La France ne sera pas en mesure d'atteindre son objectif prévoyant de rendre accessible tous les lieux publics aux personnes handicapées d'ici 2015, a indiqué le Comité interministériel du handicap (CIH), réuni mercredi à Matignon.

26 septembre 2013 • Par

Thèmes :

Paris,

"Le retard accumulé depuis 2005 compromet le respect de l'échéance de 2015", a reconnu le CIH, qui dénonce dans un document publié mercredi "l'absence de pilotage de la politique d'accessibilité sous les précédents gouvernements".

La loi de février 2005 vise à garantir l'égalité des droits et des chances aux personnes handicapées, notamment en renforçant l'accessibilité aux lieux publics (cadre bâti, voirie, transports). Elle fixe l'échéance à 2015.

"Alors que cette échéance s'approche, force est de constater que les différents acteurs peinent à atteindre les objectifs de la loi", souligne le CIH."Ce constat lucide n'est pas un renoncement", a précisé le Comité, qui
appelle "une mobilisation inédite", prévoyant notamment la mise en place d'une concertation jusqu'en janvier, de campagnes de communication ou une adaptation des normes.Outre l'accessibilité, le CIH s'est fixé trois priorités: la jeunesse,l'emploi et l'accompagnement médico-social.

Le CIH se réunissait pour la première fois mercredi depuis son installation par décret en 2009, avec pour mission de définir, coordonner et évaluer les politiques conduites par l'État en direction des personnes handicapées.

Une Conférence nationale du handicap aura lieu en 2014, "l'occasion d'établir un premier bilan des engagements pris par le comité interministériel du handicap".

Partager sur :
« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2019) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».

Commentaires6 Réagissez à cet article

Thèmes :

 
6 commentaires

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.