Une appli propose un circuit "spécial handicap" à Strasbourg

Du nouveau dans les nouvelles technologies ! L'appli " Mon Stras tour " propose un circuit touristique " spécial handicap " adapté aux personnes déficientes visuelles et à mobilité réduite. L'occasion de découvrir Strasbourg sous toutes les coutures.

25 décembre 2018 • Par

Thèmes :

Illustration article

Les monuments de Strasbourg n'auront plus de secret pour les personnes à mobilité réduite ou déficientes visuelles ! Grâce à l'application mobile Mon Stras tour, elles peuvent désormais découvrir les hauts lieux de la capitale alsacienne via un circuit adapté (téléchargement en lien ci-dessous). Pour s'assurer que l'appli corresponde à leurs besoins, des phases de test ont été organisées le 18 décembre 2018. Verdict : c'est une affaire qui roule !

Visiter en toute autonomie

Le principe est simple mais personne n'y avait encore pensé. Cette appli permet d'accéder au tout « premier circuit touristique spécial handicap » entièrement accessible aux personnes déficientes visuelles ou en fauteuil roulant, selon l'association strasbourgeoise Yvoir, à l'origine du concept. Concrètement, elle guide les touristes à travers la Grande Ile sur un parcours de 2,5 km de long grâce à un système d'audioguidage et d'audiodescription. Les premiers testeurs se réjouissent de découvrir, de façon autonome, les lieux historiques de Strasbourg. Point de départ : l'office du tourisme pour admirer la mythique cathédrale. Ils déambulent ensuite dans les rues pour lever le voile sur le mystère du château des Rohan, de la place Gutemberg ou encore celle du marché aux poissons…

Une appli adaptée et adaptable

Les personnes en fauteuil roulant peuvent ainsi profiter d'une visite sereine, sans se soucier d'éventuels obstacles. Cette initiative peut également intéresser les personnes déficientes auditives puisqu'il est possible d'ajouter un casque à conduction osseuse pour entendre davantage. L'appli est téléchargeable gratuitement sur le site de l'association Yvoir. Seul bémol : pour l'instant, elle est disponible uniquement sur Android. Par ailleurs, elle présuppose que les utilisateurs soient autonomes, ce qui concerne « seulement 5 à 10 % des non-voyants en France », indique Gérard Muller au journal 20 minutes.

Un projet en plein essor

La ville de Strasbourg, qui a soutenu cette opération, ne compte pas s'arrêter en si bon chemin. Selon Paul Meyer, adjoint au maire, « un budget de 20 000 euros a été réservé pour avancer encore sur la question du tourisme et du handicap ». Un sujetépineux qui limite les déplacements et les loisirs de millions de Français… Dans l'Hexagone, plus d'1,7 million de personnes présentent des troubles de la vision, dont 207 000 aveugles ou malvoyantes profondes. Un projet qui a donc de l'avenir et semble, d'ores et déjà, intéresser d'autres grandes villes comme Toulouse et Grenoble.

Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Cassandre Rogeret, journaliste Handicap.fr"

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

0 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.