Barres d'appui : choix, utilisations et bonnes pratiques

Les barres d'appui permettent de réaliser des "transferts" (changements de position), pour les personnes en perte d'autonomie ou en situation de handicap, avec plus de facilité et de sécurité.

• Par

Thèmes :

Commentaires0 Réagissez à cet article
Illustration article

Pour expliquer le rôle essentiel des  barres d'appui, revenons un instant sur la notion  de "transfert".
En ergothérapie, on va définir la notion de "transfert", comme l'action qui permet à un utilisateur de passer d'un support à l'autre, ou d'une positon à une autre.
Un transfert donné peut, qui plus est, être rendu plus ou moins complexe par le handicap de la personne concernée et cela pour toutes les actions / transferts du quotidien (se lever, sortir de son lit, s'assoir, prendre sa douche, entrer ou sortir dans sa voiture, etc).

Si certains transferts et handicaps vont bien sûr nécessiter des aides beaucoup plus complexes (Par exemple, des lèves-personnes sur rail, etc.), les barres d'appui sont parmi les outils les plus souvent utilisés, les plus polyvalents et les plus simples pour réaliser ces transferts.

Néanmoins, cette simplicité, ne doit jamais nous faire oublier leurs conditions d'utilisation et leurs pré-requis...

Les différents transferts

1/ Se tenir sans se déplacer

On installera une barre horizontale à la hauteur désirée sur laquelle on peut prendre appui le temps d'une activité. Selon la configuration de la pièce, une barre verticale sol plafond pourrait être la seule solution.

2/ S'asseoir et se relever

On installera une barre coudée à 135° qui permet de s'avancer vers le bord du siège et/ou de prendre appui avec l'avant-bras en cas de faiblesse musculaire et de se redresser en plaçant sa main plus haut.
On peut également installer une barre sol/plafond lorsque l'espace est trop étroit ou trop vaste (Cette barre s'installe par vérin d'extension sans perçage.)

3/ Se déplacer dans un couloir, un escalier

On installera une barre droite ou main courante à la bonne hauteur, le long du mur qui débute et se termine avant l'obstacle pour la sécurité en laissant un espace suffisant entre elle et le mur. Le coude avant la prise doit être à 30° de réflexion.
On trouve des barres de 30 cm à 1m.

Découvrez certains modèles dans notre catégorie " Barres d'appui ".

Contraintes

Contraintes physiques

Si le mur est trop loin, on installera un modèle qui se fixe perpendiculairement.
En cas d'humidité, on choisira un revêtement antidérapant.
Si vous êtes locataire, il faut demander l'autorisation au propriétaire.

Mensurations de l'utilisateur

Il faut se mettre en situation pour installer la barre au bon endroit.
Dans tous les cas, il faut choisir un mode de fixation sûre et être attentif à la charge maximale de la barre.
Il faut également tenir compte de la longueur de main de l'utilisateur pour déterminer le diamètre de la barre.


Capacités de l'utilisateur

  • Amplitudes articulaires
    On placera la barre en fonction des amplitudes disponibles pour assurer le mieux possible le transfert.
  • Capacités visuelles
    En cas de déficience visuelle, on choisira une couleur qui contraste avec celle du mur.
  • Niveau d'autonomie
    Si une tierce-personne doit intervenir, il faut en tenir compte en se mettant en situation avant l'installation.

Modes de fixation

  • A visser
    On choisira les vis et les chevilles en fonction de la composition du mur, de la résistance de l'utilisateur et de son poids ( ex : chevilles spéciales pour le placoplâtre).
  • A ventouse
    La barre à ventouse s'installe uniquement sur une surface lisse : carrelage, faïence,…On vérifiera régulièrement son adhérence.
    Elle permet une installation rapide, elle est donc idéale dans vos déplacements ( chez des proches, en vacances,…)
  • A vérin d'extension
    On l'installe entre le sol et le plafond. Il faut être sûr de la qualité du plafond.

NB : Dans le cas d'une hémiplégie, il faut être attentif au côté libre de la personne et installer éventuellement une barre qui se déplie à partir de l'arrière.

Découvrez certains modèles dans notre catégorie " Barres d'appui ".



Cette fiche est fournie à titre indicatif et non exhaustif pour donner quelques pistes et ne se substitue en aucun cas aux conseils personnalisés des professionnels qui vous connaissent. Parlez-en avec eux si besoin.

Partager sur :
  • LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr vous suggère aussi...
0 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.