Postulez en ligne sur Hello Handicap Postulez en ligne sur Hello Handicap Postulez en ligne sur Hello Handicap

Accrobranches avec un handicap moteur : une 1ère en France !

Sensations fortes dans les arbres à 7 mètres du sol pour les personnes avec un handicap des membres inférieurs, c'est désormais possible sur le 1er parcours "handibranches" de France. Seule condition : avoir l'usage de ses bras et plus de 10 ans !

18 août 2019 • Par

Thèmes :

Illustration article

Des sensations fortes à 7 mètres de hauteur, suspendu dans le vide, c'est désormais possible pour les audacieux avec un handicap moteur. Le parcours aventure du Bugey, dans l'Ain (Rhône-Alpes) inaugure en effet officiellement le 29 août 2019 une voie « handibranches » (ouvert du 1er avril au 3 novembre 2019).


Un centre de rééduc pionnier

C'est sur le plateau de Hauteville-Lompnes, à 1000 mètres d'altitude, que les personnes avec un handicap moteur mais conservant l'usage de leurs bras, sont invitées à se mettre à l'épreuve. Mais comment cette idée insolente a-t-elle vu le jour ? C'est le résultat d'un partenariat avec un centre de rééducation situé sur la commune. Régulièrement, des patients victimes d'accident tentent l'expérience sur le parcours ouvert au public mais, sans aménagement spécifique, elle reste limitée. Sous l'impulsion de ce partenariat, l'ancien gérant décide de s'inscrire dans la démarche CTTLA (Contrat de territoire de tourisme et de loisirs adaptés) qui, promue par la région Rhône-Alpes, encourage la mise en accessibilité des sites touristiques. Séduit par le projet, le département de l'Ain s'engage à son tour.

Un saut dans le vide

Le tout nouveau parcours handibranches compte 8 activités : chaise sur rail, traction avec bâtons de ski, vélo avec pédales à main, liane de Tarzan. Le clou, c'est la tyrolienne, longue de 50 mètres. Et pour redescendre ? Un saut dans le vide ! Chaque plateforme est équipée d'une planchette qui permet d'assurer le transfert vers une sellette de parapente, l'usager étant maintenu par un baudrier. Le tout est suspendu à une poulie, et le passage des « jeux » se fait à la force des bras. Et pour grimper tout là-haut ? « Pas de souci, répond Claire Justet, responsable du site. Ce parcours se fait au départ du chalet d'accueil qui, implanté sur un talus, est déjà à bonne hauteur ».

Sensations de vertige

Achevé à l'été 2018, il a déjà été testé par quelques clients ; les retours sont unanimes : « Sensationnel ! ». « Ce sont des personnes qui, parce qu'elles sont sans cesse assises, n'ont jamais l'occasion d'expérimenter la hauteur, et ont oublié ou n'ont jamais connu la sensation de vertige, constate la responsable. Ils nous disent avoir vécu des émotions très fortes. » Mais, dans ce contexte, jamais de panique ? « Il y a parfois quelques craintes mais ça se gère, poursuit Claire. Nous testons un ou deux jeux, et, au besoin, il est toujours possible de faire demi-tour. Le plus gros problème, c'est plutôt l'inverse, des gens qui ont terriblement envie d'y aller mais n'en n'ont pas forcément la force. Il nous faut être stricts sur le public accueilli. »

Avec un guide perso

L'avantage de ce parcours, c'est qu'il est également accessible aux personnes valides et peut donc être réalisé entre amis ou en famille. Seul impératif pour la personne handicapée : être accompagnée par un guide. « C'est du un pour un, poursuit Claire, question de sécurité », pour une expérience qui dure en moyenne une heure. D'où les tarifs plus élevés : 30 euros par personne au lieu de 20. « C'est comme pour le ski assis qui, lui aussi, mobilise un moniteur particulier. Nous n'avons jamais eu de reproche à ce sujet. ». Le matériel adapté étant dédié aux adultes, handibranches n'est accessible qu'aux enfants âgés de plus de 10 ans ou mesurant plus d'un mètre trente.

« Cette activité est la première de ce type dans l'Hexagone », assure Claire Justet. Il existe, en Ile-de-France, une tyrolienne sur laquelle on peut s'élancer en fauteuil roulant tandis que, dans le sud de la France, l'ONF (Office national des forêts) a mis en place des passerelles en hauteur pour être au plus près de la canopée mais rien d'équivalent à ce jour. Cet handibranches est donc bien le numéro Ain !

Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"

Commentaires2 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr vous suggère aussi...
2 commentaires

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.