Protestation : opération péage gratuit en fauteuil roulant

Afin de protester contre les reports d'accessibilité, des associations de personnes handicapées ont mené ce week-end, à Toulouse, une "opération péage gratuit" sur la route des vacances et distribué des tracts aux conducteurs.

28 juillet 2014 • Par

Thèmes :

Heureux les vacanciers qui ont vu les barrières de péage de se lever sur la route des vacances. Plusieurs associations de personnes handicapées ont en effet réalisé le 26 juillet 2014 après-midi une opération "péage gratuit" au poste de Toulouse sud sur l'autoroute A61 en provenance de Narbonne pour protester contre les "reculs gouvernementaux" en matière d'accessibilité des lieux publics. Les manifestants, une quarantaine selon les gendarmes, cinquante dont beaucoup en fauteuil roulant selon le porte-parole de l'Association des paralysés de France (APF), ont levé les barrières pour permettre aux automobilistes de passer gratuitement.

Un tract remis aux vacanciers

L'opération a duré 1h30 en milieu d'après-midi sans incident, ont indiqué les manifestants et les forces de l'ordre, interrogés par téléphone. Dans un tract remis aux vacanciers, ces associations ont dénoncé "le projet d'ordonnance du gouvernement"  qui "détricote" la loi de 2005 prévoyant une mise aux normes d'accessibilité des lieux publics et des transports en 2015 "en reportant cette obligation aux calendes grecques".

Des reports inacceptables selon l'APF

Selon les manifestants le Conseil d'Etat donnera son avis sur le projet d'ordonnance à la fin juillet, et le projet devrait être présenté  devant le Conseil des ministres au mois d'août. L'ordonnance prévoit de nouveaux délais pour rendre accessibles aux personnes handicapées les lieux publics et les transports: des délais qui pourront suivant les cas atteindre 3 ans ou  6 ans pour les établissements recevant du public et jusqu'à neuf ans pour "le transport ferroviaire, le patrimoine complexe et l'Etat". Les principales associations du handicap ont été consultées pour la rédaction de l'ordonnance. Mais les nouveaux délais prévus ont provoqué la colère de certaines, notamment l'Association des paralysés de France (APF).

Partager sur :
« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2019) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».

Commentaires2 Réagissez à cet article

Thèmes :

2 commentaires


Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.