À Paris, le handicap mental pris en charge dans le RER A

Déjà affiché sur plusieurs lignes de métro parisiennes, le pictogramme "S3A" est adopté par la ligne RER A de la RATP depuis le 3 avril 2017. Ce repère garantit une prise en charge adaptée des passagers en situation de handicap mental.

7 avril 2017 • Par Handicap.fr / Aimée Le Goff

Thèmes :

Commentaires2 Réagissez à cet article

Le handicap mental mieux pris en charge dans les transports parisiens ? La RATP (Régie autonome des transports parisiens) a signé, le 3 avril 2017, une convention S3A (symbole d'accueil, d'accompagnement et d'accessibilité) avec l'URAPEI (Union régionale des associations de parents, de personnes handicapées mentales et de leurs amis) d'Île-de-France. Une signature apposée à l'occasion d'une journée liée au sport et au handicap physique, également marquée par l'installation du dispositif « Tous athlètes de la ville » de la RATP dans la gare de Nanterre-Université (92).

Prise en charge plus adaptée

Depuis le 4 avril, l'ensemble des gares RATP de la ligne A disposent de ce pictogramme S3A. En pratique, il doit permettre aux passagers en situation de handicap mental de se repérer et de recevoir, s'ils le souhaitent, une prise en charge adaptée durant le trajet. La démarche, déjà adoptée pour la ligne 10 du métro et pour le RER B (article en lien ci-dessous), a été adoptée en octobre 2016 par la ligne A du RER. La certification est par ailleurs en cours pour les lignes 14 et 11 du métro.

Des ambassadeurs de ligne formés

Les ambassadeurs de la ligne ont bénéficié d'une formation pour savoir comment prendre en charge, de façon adaptée, les voyageurs en situation de handicap mental. L'ensemble du personnel sera entièrement formé en fin avril 2017, selon un communiqué de la RATP, publié début avril. Cette formation, centrée sur l'apprentissage de « l'accueil adapté », doit permettre de « reconnaître la situation, de pouvoir engager le dialogue, de savoir donner du temps, d'apporter des réponses simples et d'évaluer la compréhension d'informations données », précise le communiqué.
Co-construite avec l'URAPEI, elle comprend des modules spécifiques dispensés par l'association Les Papillons blancs, qui agit en faveur de l'inclusion de personnes avec un handicap mental.

© RATP

Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Aimée Le Goff, journaliste Handicap.fr"

Commentaires2 Réagissez à cet article

Thèmes :

2 commentaires


Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.