Trains : vers un numéro d'appel unique en cas de handicap ?

Le Sénat a voté le 21 mars 2019, lors de l'examen en première lecture du projet de loi d'orientation des mobilités (LOM), le principe d'un numéro d'appel unique pour simplifier l'accompagnement des personnes à mobilité réduite dans les gares.

22 mars 2019 • Par

Thèmes :

Illustration article

Avec un avis de sagesse du gouvernement, le Sénat a adopté deux amendements similaires défendus par Laure Darcos (LR) et Rachid Temal (PS) pour que le voyageur à mobilité réduite puisse, sur le territoire national, réserver ses prestations d'accompagnement et acheter ses billets auprès d'un numéro national unique et non surtaxé. Cela quels que soient la région et l'opérateur. Les personnes à mobilité réduite rencontrent des difficultés lorsque leurs voyages "conjuguent des trains nationaux et régionaux", a fait valoir Mme Darcos. Et "la multiplicité des contacts régionaux ne facilite pas" l'organisation des voyages. Elle a également souligné que l'ouverture future à la concurrence des transports ferroviaires "risque d'ajouter une strate de complexité supplémentaire".

Un numéro qui change selon les gares

La ministre des Transports Elisabeth Borne a affirmé partager la préoccupation des sénateurs "sur le fait que le numéro change selon les gares", mais a demandé le retrait des amendements au motif que le gouvernement a installé "un groupe de travail avec la SNCF" sur la question. "Nous examinons les meilleures solutions et nous utiliserons la voie législative si nécessaire", a-t-elle indiqué. Mais "l'ouverture à la concurrence, qui pourrait intervenir en 2021, pose la question de l'organisation des interfaces avec l'arrivée de nouveaux opérateurs", a-t-elle ajouté. "Il faut réfléchir à un dispositif efficace", a souligné la ministre, estimant que "le travail doit se poursuivre".

L'examen du projet de loi LOM se poursuivra le 26 mars 2019.

Partager sur :
« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2019) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

0 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.