Transports : une vraie priorité donnée au handicap ?

Deux ministres disent confirmer la priorité donnée à l'accessibilité aux transports à l'occasion d'un trajet avec les Compagnons du voyage. Les Assises de la mobilité entendent repenser les transports pour tous. Chacun peut contribuer.

9 novembre 2017 • Par Handicap.fr / Emmanuelle Dal'Secco

Thèmes :

Commentaires5 Réagissez à cet article
Illustration article

Les transports en commun lorsqu'on est en situation de handicap ? Quelle galère ! Quel remède ? Dans le cadre de la semaine des associations, Elisabeth Borne, ministre des Transports, et Sophie Cluzel, secrétaire d'Etat chargée des Personnes handicapées, se sont rendues le 8 novembre à l'école de Chaillot à Paris afin de rencontrer les équipes pédagogiques et d'échanger avec les responsables de l'association « Les Compagnons du voyage » (article en lien ci-dessous). Cette association créée par la SNCF et la RATP en 1993 facilite les déplacements des personnes ayant des difficultés temporaires ou permanentes, en les accompagnant de porte à porte en utilisant les transports en commun. Chaque mois, l'association assure environ 2 000 accompagnements individuels, grâce à 70 accompagnateurs formés et expérimentés.

En situation réelle

Lors de cette visite, les ministres ont ainsi réalisé un trajet entre l'école et le métro avec des accompagnants de l'association et des élèves en situation de fragilité. A cette occasion, elles ont également échangé avec des agents RATP en station, formés pour répondre aux besoins spécifiques des personnes handicapées ou à mobilité réduite. Il leur a notamment été présenté la démarche de labellisation S3A, consacrée à l'accueil des personnes handicapées mentales, ainsi que les équipements dédiés (article en lien ci-dessous).

Assises nationales de la mobilité

Les ministres ont ensuite réuni les responsables accessibilité des deux grands opérateurs SNCF et RATP. Cette question fait partie des thèmes clés des Assises nationales de la mobilité, qui visent à identifier les besoins et les attentes prioritaires des citoyens en matière de mobilité, en accordant une attention particulière aux transports de la vie quotidienne, aux zones rurales et périurbaines et à faire émerger de nouvelles solutions. L'enjeu handicap a notamment fait l'objet d'un atelier dédié le 24 octobre 2017, rassemblant à la fois associations, opérateurs de transports et organismes spécialisés, qui a permis de dégager une série de priorités. Un groupe de travail se tiendra courant novembre et devra permettre de déboucher sur des propositions dans le cadre des Assises.

Chacun peut contribuer

Rappelons qu'une plateforme collaborative (en lien ci-dessous) dédiée permet à tout un chacun, jusqu'à fin décembre, de faire des propositions concrètes, et notamment en matière de handicap à travers la rubrique « Mobilités plus solidaires : réduire les fractures sociales et territoriales ». David, l'un des contributeurs, demande ainsi si les personnes handicapées moteur sont « indésirables dans le métro parisien » tandis qu'Insoumispascontent suggère de « créer une sorte de chèque emploi/service de transport pour personnes handicapées ou âgées ». Cette grande consultation s'adresse à tous (usagers, collectivités, associations, opérateurs de la mobilité, acteurs économiques…) et doit nourrir la préparation de la Loi d'orientation des mobilités qui sera présentée au premier semestre 2018.

A travers cette visite, les ministres disent confirmer « leur détermination commune à améliorer l'accessibilité de tous les publics aux transports en commun, et la place centrale qu'elles entendent accorder à l'accompagnement humain des personnes handicapées ou à mobilité réduite dans leurs déplacements ».

Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"

Commentaires5 Réagissez à cet article

Thèmes :

5 commentaires





Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.