En ville, l'autopartage de véhicules pensé pour le handicap

Spécialisé dans les véhicules en libre-service, le réseau "Citiz", déployé dans plusieurs villes de France, propose des voitures adaptées au handicap moteur. Accès garanti grâce à une réservation préalable.

1 novembre 2017 • Par

Thèmes :

Illustration article

À Lyon, Strasbourg, Bordeaux ou Toulouse, les piétons et automobilistes auront peut-être repéré des voitures blanches affublées d'un logo vert et sur lesquelles est écrit Citiz. Celles-ci sont proposées en libre-service selon le système d'autopartage mis en place par le réseau éponyme. Aujourd'hui, « le réseau reste le seul acteur français de l'autopartage à équiper des véhicules pour les personnes en situation de handicap », affirme la société dans un communiqué.

20 voitures adaptées au handicap

Angers est la dernière ville en date à disposer d'une voiture équipée, ce qui porte à 20 le nombre de véhicules accessibles aux personnes handicapées. Ils se présentent sous la forme de ludospaces adaptés à un fauteuil roulant, avec rampe d'accès à l'arrière. Question pratique, les utilisateurs accèdent 24 h/ 24 à la voiture, pour une heure, un jour ou plus si affinités. L'accès au véhicule est garanti grâce à la réservation préalable (entre une minute et trois mois à l'avance) et aux emplacements réservés.

Une ambition nationale

Déjà proposé dans plusieurs grandes villes, ce service propose un abonnement et deux offres intégrées dans une même application mobile, permettant aux utilisateurs de jongler leur besoin. Son ambition ? Généraliser ce nouveau service dans toutes les villes françaises de plus de 300 000 habitants. Et, par la même occasion, rendre la location de voitures en libre-service plus accessible au handicap moteur.

© Facebook / Yea !

Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Aimée Le Goff, journaliste Handicap.fr"

Commentaires2 Réagissez à cet article

Thèmes :

2 commentaires


Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.