Adapter ses toilettes

Résumé : Accéder, s'asseoir, se relever, s'essuyer posent souvent problème en cas de trouble de l'équilibre, de faiblesse musculaire, d'amplitudes de mouvement limitées. Et ce problème se pose tous les jours !
le 
Réagissez à cet article !

1. Un bon éclairage

Le bon éclairage de la pièce contribue à la sécurité. Pour plus de tranquillité, optez pour un éclairage automatique, très utile la nuit en cas d'envies impérieuses.

2. Libérer l'espace

  • Il est recommandé de dégager l'espace au sol : tout obstacle susceptible de provoquer un déséquilibre ou une chute doit être enlevé.
  • Une porte s'ouvrant vers l'extérieur est préférable. Si ce n'est pas le cas, il est généralement possible d'inverser le sens de l'ouverture.
  • Une porte à galandage produit un gain de place : un espace de transfert plus grand et une manipulation  de poignée en moins.
  • Si vous utilisez une canne, pensez à lui trouver une place stratégique pour éviter qu'elle ne tombe. (possibilité d'utiliser un porte canne).

3. Prendre appui

Si vos toilettes disposent d'un lavabo, vous prenez le risque de le desceller en vous appuyant dessus à moins que sa fixation ait été prévue à cet effet.

Vous pouvez donc installer :

  • Soit une barre d'appui spécial lavabo.
    Contournant tout le lavabo, cette barre offre de nombreuses prises, avec la possibilité de poser la serviette sur une partie.
  • Soit une barre relevable sur un ou deux côtés du lavabo.
  • Soit un lavabo conçu à cet usage
    Ses fixations et sa structure résistent à une force d'appui conséquente. Ses rebords sont plus ou moins large prévus pour poser la main.

4. S'asseoir et se relever

Afin de sécuriser les transferts effectués par une personne marchant, on peut agir sur deux grands axes que sont l'ajout de barres d'appui et la modification des hauteurs.

| Ajouter des appuis

  • Si la cuvette est contre un mur :
    - On placera une barre coudée
    - Pour plus de sécurité, il est possible d'ajouter une barre relevable du côté opposé pour un accès sans gêne pour l'utilisateur, l'aidant et/ou la manipulation d'un fauteuil roulant.
  • Si La cuvette est loin des murs, on installera :
    - 1 ou 2 barres relevables de chaque côté.
    - Ou des accoudoirs à la cuvette ou un cadre de WC.
    Des accoudoirs longs facilite et sécurise le transfert. Vérifiez que l'installation soit assez solide pour supporter le poids appliqué dessus, au besoin, demandez l'avis d'un professionnel qui vous connaît si vous avez un doute.
    - Une barre sol plafond
  • Une piece toute en longueur
    - L'accès à la cuvette est un chemin long et trop étroit. Pour pallier un équilibre précaire, un déambulateur encombrant, vous avez la possibilité d'installer une main courante qui démarrera là où vous laissez votre aide à la marche et se terminera à la façon d'une barre coudée.
    - On peut aussi installer une barre sol plafond du côté du bras le plus apte à se hisser.

|Modifier les hauteurs

Un siège de toilette trop bas convient rarement. Pour trouver la bonne hauteur du siège de toilette, plusieurs solutions techniques existent.

  • Ajouter de la hauteur
    Les rehausseurs varient en hauteur, matière et mode de fixation. Pour faire son choix, pensez à votre confort d'utilisation, au nettoyage et à la facilité d'installation ou désinstallation en cas d'utilisateurs multiples.
  • Changer ses toilettes
    Remplacer votre WC par un modèle plus haut. Il existe également des WC à hauteur variable (réglage manuel ou électrique), un système pratique quand il y a plusieurs utilisateurs. Certains modèles proposent même une assistance pour se lever.
  • Les chaises percées
    Dotée de roues ou de roulettes, la chaise percée se place au-dessus de la cuvette. Elle s'utilise aussi de manière indépendante avec un seau intégré. Le fauteuil percé est utilisable si vous pouvez le manipuler seul. Il existe des modèles pour enfant avec plus ou moins de systèmes de maintien.

6. S'essuyer

S'essuyer nécessite de la force, de la précision mais surtout des amplitudes de mouvement particulières.
Des aides techniques spécifiques peuvent vous aider dans cette action :

  • Les pinces de papier toilette à long manche. Le papier toillette se fixe dessus. On évite donc les grandes amplitudes de mouvement. Autre avantage : elles se transportent facilement lors de déplacements.
  • La lunette avec découpe intime pour faciliter le passage du bras.
  • La lunette lavante/séchante ou un WC lavant/séchant qui fera tout à votre place guidé par une télécommande filaire ou intégrée. Il existe différentes variantes (eau chaude et/ou froide, mode de séchage, mode d'auto-nettoyage du dispositif…)

On notera que la lunette de vos toilettes est très sollicitée en cas de difficultés motrices, il est donc recommandé de faire le choix d'une lunette soit à butée intérieure, soit à charnière renforcée.

Cette fiche d'information est non exhaustive et est donnée à titre indicatif et général pour vous aider à comprendre pourquoi et comment améliorer son autonomie.
Il est préférable de prendre conseil auprès d'un ergothérapeute, professionnel de la rééducation et de la réadaptation avant d'entreprendre des modifications de votre espace de toilettes. Son avis technique est requis lors d'une demande de financement d'aménagement de votre domicile, et il est le seul à mettre en lien vos capacités, leur évolution et les contraintes de votre domicile.

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Autres sur Handicap.fr


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr