Dans chaque ville, une rencontre avec nos recruteurs

L'aide à la marche : comment choisir

Résumé : La mobilité est un facteur primordial de bien-être physique et mental dans la vie quotidienne. Entretenir cette mobilité est essentiel, elle doit être maintenue en utilisant, si besoin est, des aides techniques.
le 
Réagissez à cet article !

Comment s'en procurer

Les aides à la marche sont vendues librement mais elles peuvent être remboursées par l'assurance maladie sur présentation d'une ordonnance délivrée par votre médecin et depuis 2006 par votre kinésithérapeute. Le remboursement correspond à un article type. Un supplément pour un artcile plus sophistiqué sera à votre charge. La plupart des prestataires gèrent eux-mêmes les démarches sans avance financière.

Accepter l'aide

Une aide technique se choisit de manière réfléchie avec l'adhesion de son utilisateur, sous les conseils d'un professionnel de santé.
Une aide à la marche souligne une perte d'autonomie temporaire ou définitive, elle demande un apprentissage (puis cela devient automatique par la suite).

Les questions à se poser

Une aide technique se choisit à partir de critères humains (capacité, habitudes) et environnementaux (logement)

  • Quelles sont mes capacités physiques ? mes capacités cognitives ?
  • Quelle est ma morphologie ? (grand, petit, mon poids,…)
  • Je vis seul(e) ?
  • Je suis déjà tombé(e) ; je peux rechuter ?
  • Je viens de me faire opérer ; j'ai besoin d'une aide temporaire ?
  • J'habite de plein pied ou en étage ?
  • Mon logement dispose-t-il d'un ascenseur ? est-il assez grand pour mon appareil ?
  • Mes couloirs sont-ils assez larges ?
  • Ai-je besoin de plusieurs aides techniques ?

Essayer

Il faut essayer l'aide à la marche avant de l'adopter. Parfois cela se fait lors d'une hospitalisation.

Les différentes aides techniques

Les chaussures

La première aide à la marche est une paire de chaussures qui maintient les pieds (plus ou moins le cheville selon les cas) tout en restant suffisamment souples.
Si vos pieds ont des déformations importantes, votre médecin peut vous diriger vers un podo-orthésisite afin de pouvoir confectionner vos chaussures sur mesure qui peuvent permettre aussi de compenser des déficits ou de protéger des pieds fragiles (diabète).
En hiver, sur les sols givrés, on peut trouver :

  • des sur-chaussures qui ashèrent au sol
  • des sur semelles à crampons
  • des chaussures spécifiques

Les différentes aides techniques selon les profils

Profil 1 : Vous avez une bonne mobilité mais vous vous fatiguez vite
Profil 2 : Vous avez une douleur articulaire ou musculaire modérée
Profil 3 : Vous avez un déséquilibre musculaire entre le côté droit et le côté gauche ; vous avez une appréhension du vide.

Profil 1

  • Une canne simple peut soulager en cas de fatigue (une canne pliable peut être glissé dans un sac). Elle permet de diminuer la poids supporté par une jambe douloureuse et donc d'atténuer la douleur. La canne doit être tenue du côté opposé à la jambe douloureuse.
    Une poignée épaisse permet une prise sûre et confortable.
    Il existe des portes-cannes à placer sur le bord d'une table, d'une chaise ou d'une barre d'appui dans les toilettes.
  • Une canné spécifique où l'avant-bras repose sur un socle et où la main tient la poignée. Elle est utile pour les troubles plus aigus type polyarthrite. Le poids du corps est alors porté par les avant-bras.
  • Une canne tripode (à 3 pieds) ou quadripode (4 pieds) en cas de plâtre ou de paralysie stabilise l'appui.
    Ces cannes à plusieurs pieds ne sont sûres que sur du plat. Un repère visuel sur un des pieds aide à bien le positionner surtout au début.

Profil 2

  • Le déambulateur ou rollator
    Pour la marche à l'extérieur et à l'intérieur, si c'est possible, le déambulateur (ou rollator) à 4 roues directionnelles est stable et maniable.
    Les poignées sont munies de freins pour le maîtriser lors des descentes et à l'arrêt. On peut donc s'appuyer pour discuter, atteindre quelque chose.
  • Le déambulateur équipé d'une assise
    Très pratique pour se reposer régulièrement ou patienter dans une file d'attente. Certains ont même un dossier plus confortable.

NB : N'hésitez pas à ajouter en option un panier pour transporter des courses pus sûr qu'un sac. Il existe des appuis spécifiques pour les personnes souffrant de polyarthrite.
Si vous voulez le transporter, préférez un déambulateur pliable et léger.

Profil 3

  • Un cadre de marche
    Il permet de se déplacer debout à l'intérieur sur des petites distances ; dans des lieux étroits.
    C'est une aide technique qui vous encadre par devant et il dispose de 4 pieds avec patins.
    Il est léger, peu encombrant, sécurisant. On peut le trouver pliant.
    Une personne peut se déplacer en fauteuil roulant manuel pour de longues distances et utiliser son cadre de marche pour de courtes distances.
    Il existe des modèles releveurs munis de 2 poignées à mi-hauteur que l'on saisit pour se relever.
    Quand l'équilibre le permet, il existe un modèle à 2 roues à l'avant ( non directionnelles) pour éviter de la soulever.
    Le freinage se fait par le poids.

NB, les embouts :  il faut  contrôler régulièrement les embouts car ils s'usent et ne jouent plus leur rôle de frein. On les trouve facilement dans les commerces.
Il existe des embouts flexibles, stabilisateurs, à crampons.

Un ergothérapeute agit dans le domaine de l'adaptation. Il peut vous conseiller sur la ou les aides techniques dont vous avez besoin, l'aménagement de votre domicile, éventuellement de votre véhicule pour favoriser votre sécurité et votre indépendance.

Cette fiche est fournie à titre indicatif et non exhaustif pour donner quelques pistes et ne se substitue en aucun cas aux conseils personnalisés des professionnels qui vous connaissent. Parlez-en avec eux si besoin.

Réagissez à cet article !  


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr