Bain ou douche : rendre accessible sa baignoire

Résumé : Des solutions pour une meilleure accessibilité de la baignoire.
le 
Réagissez à cet article !

Pour sécuriser le moment du bain, notre attention se portera sur 3 points de vigilance :

  • 1. La prise d'appui
  • 2. Les revêtements
  • 3. Le matériel de support et de soutien

1. La prise d'appui

Les adaptations envisageables sont différentes si l'on désire prendre une douche dans sa baignoire ou si l'on désire y prendre un bain.
Les points d'appui pour l'entrée et la sortie sont également différents.
Certains dispositifs pour la douche empêche de prendre un bain.

Des informations concernant les caractéristiques des barres d'appuis sont développées dans une autre fiche :
voir le lien en bas de page.

Quelques solutions suivant la configuration :

|La  baignoire est en façade

  • Des barres d'appui spécial baignoire avec ou sans marche pied intégré se posent contre la baignoire avec un système de fixation et offre un appui proche de soi.
  • Une barre droite posée à 45° pour entrer et sortir du bain.
  • Une barre coudée à 135° suivant la configuration.
  • Une barre en T inversé ou coudée à 90° offre un bon appui pour se doucher debout dans la baignoire.
  • Si vous vous douchez assis sur un siège de baignoire, celui-ci dispose généralement de poignées ou d'accoudoirs jouant le rôle d'une barre d'appui.

|Une baignoire d'angle

  • Des barres d'appui spéciales peuvent convenir.
  • Une barre sol plafond placée au mieux est une aide efficace pour entrer et sortir de la baignoire.
  • Pour se tenir, ce sont les mêmes préconisations qu'une baignoire en façade.

|Les autres baignoires

  • Les baignoires pré équipées de prises d'appuis existent.
  • Les baignoires à porte ou réglables en hauteur peuvent comporter des points d'appui.

2. Revêtements

Il convient de placer devant la baignoire et au fond de la baignoire, des revêtements non glissants voire antidérapants.
Il existe des revêtement à ventouses (entretien difficile), adhésifs ou des traitements en application.

Quelque soit la solution choisie, restez attentif à la perte d'efficacité.

3. Le matériel de support et de soutien

  • Une marche intermédiaire, avec ou sans poignée pour se tenir, peut être une bonne alternative dans l'attente d'une solution plus satisfaisante.
  • Une planche de bain (stabilisée par des butées) permet d'être en position assise et de passer les jambes avec plus de facilité.
    Faites attention à ce que les dimensions du produit soient compatibles avec votre baignoire, un essai préalable à l'achat est souhaitable.
  • Un siège de bain pivotant avec dossier et accoudoirs posé sur les rebords (deux axes vissés sur les bords). Il est plus pratique que la planche de bain pour passer les jambes. (Même si, dans certains cas, le dossier limite l'extension du tronc qui aide au passage des jambes ).
  • En plus de sécuriser l'entrée et la sortie de la baignoire, le siège élévateur de bain permet de prendre des bains en étant immergé contrairement à la planche ou au siège de bain.
    - En position haute, il facilite le passage des jambes. Certains sont équipés d'un disque de transfert pour aider à pivoter.
    - Le siège élévateur vous dépose ensuite au fond de la baignoire.
    - Les opérations s'effectuent à l'aide d'une d'une télécommande.
  • Les dispositifs de portage : lève personne mobile, avec rails au plafond ou encore dispositifs intégrés à la baignoire. Ces dispositifs facilitent l'intervention des aidants : il convient de les choisir en commun et de les essayer avant achat.
    - Attention aux dimensions, à l'encombrement pour le passage sous la baignoire, à la manœuvrabilité. Se soucier également du rangement et du poids maximum de l'utilisateur.
    - Choisir les sangles de portage en fonction de la morphologie de la personne.
    - Une modification du tablier de la baignoire (façade avant) peut s'avérer nécessaire.
  • Les transats de bain sécurisent la position assise ou semi-allongée. Ils se posent au fond de la baignoire offrant  à l'utilisateur une position confortable et sécurisante. L'aidant doit moins se pencher et bénéficie lui aussi de plus de confort pour réaliser une toilette.

Quelques vérifications

Vérifiez si :
- votre matériel est amovible rapidement (pour faciliter l'accès à la baignoire des autres membres de la famille),
- si son mode de fonctionnement est durable,
- et si le revêtement vous permet d'avoir suffisamment de confort.

Cette fiche d'information est non exhaustive et est donnée à titre indicatif et général pour vous aider à comprendre pourquoi et comment améliorer son autonomie.
Il est préférable de prendre conseil auprès d'un ergothérapeute, professionnel de la rééducation et de la réadaptation avant d'entreprendre des modifications de votre espace de toilettes. Son avis technique est requis lors d'une demande de financement d'aménagement de votre domicile, et il est le seul à mettre en lien vos capacités, leur évolution et les contraintes de votre domicile.

Réagissez à cet article !  


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr