Religions et handicap

Par Henri-Jacques Stiker

  • Religions et handicap (miniature 1)
Religions et handicap (image 1)

Religions et handicap
Interdit, péché, symbole - analyse anthropologique

Présentation de l'éditeur

La perception que nous avons du handicap et la place que la société dans son ensemble se doit d'accorder aux personnes affectées de handicaps est une question qui suscite bien des débats.
Mais qu'en disent les religions, qu'elles soient de tradition écrite ou orale ?
Cet ouvrage se propose d'examiner les rapports que celles-ci entretiennent aux diverses formes d'infirmité : quelles représentations, quels discours se dégagent-ils des textes fondateurs, mais aussi des mythes et des différentes pratiques religieuses ?

De la boiterie de Jacob au bégaiement de Moïse, de la folie de Saül aux corps problématiques de Muhammad ou Bouddha, en passant par les peurs ancestrales et le malaise souvent afférent, les représentations de l'infirmité, avec les traitements qui s'ensuivent, ne se comprennent que par le lien avec le type de divinités ou d'esprits dont les religions se dotent.

Tout à tour péché, interdit, signe de malédiction, ou parfois encore, à l'opposé, symbole d'une cause élevée, l'infirmité revêt différentes significations relevant de la complexité et de la spécifité propre à chaque religion.
Si le rapport au handicap d'une religion donnée n'est pas généralisable à la société dont elle émane, celui-ci, en revanche, est ici l'occasion d'examiner selon un biais inédit les grandes théories de la religion.

L'auteur

Henri-Jacques Stiker est docteur en philosophie, HDR au laboratoire « Identités, cultures, territoires » (Paris VII). Il a tenu un séminaire annuel et dirigé des thèses sur l'anthropologie historique de l'infirmité. Il a publié divers ouvrages sur le sujet et est rédacteur en chef de Alter, European Journal of Disability Research.