Construction et partage du monde interne

Par Marie Dominique Amy, Bernard Golse

  • Construction et partage du monde interne (miniature 1)
Construction et partage du monde interne (image 1)

L'approfondissement de l'étude du monde interne des personnes autistes est une priorité scientifique. Des enjeux thérapeutiques en dépendent.

Comment les personnes autistes voient le monde qui les environne ? C'est en interressant les parents, les psychanalystes et les autres professionnels qui prennent soin des personnes autistes à cette question, quer les clivages pourront être dépassés.

Pouvoir comprendre et partager quelque chose de leur vision cognitive, émotionnelle, fantasmatique ou artistique permet d'aider les personnes autistes à accéder à l'intersubjectivité et à la subjectivation.

En sentant que leur monde interne et le nôtre peuvent différer sans que cela soit une catastrophe, que justement c'est parce qu'ils sont différents qu'ils peuvent interagir sans risque de fusion, d'engloutissement ou de collage, une théorie de l'esprit et la possibilité d'identifications projectives normales s'ouvrent pour les personnes autistes.

Ouvrage publié avec la CIPPA.