Environnement et développement précoce

Le développement du fœtus et/ou du très jeune bébé peut être affecté par des facteurs liés à l'environnement maternel (alcoolisation fœtale, prise de produits toxiques, fœtopathies infectieuses...), familial ou social (alimentation, cadre de vie défavorisé…). L'OMS en fait l'un des principes généraux du plan mondial de lutte contre les maladies non transmissibles pour la période 2013-2020, tandis que la Stratégie nationale de santé appelle une prise en charge globale des déterminants de santé en donnant toute sa place à la prévention.

Ce numéro analyse ces facteurs de risque et présente des actions entreprises pour en limiter les effets, qui prennent notamment la forme d'une aide apportée aux parents (via la PMI, les réseaux pour faciliter l'accès aux soins des  jeunes parents, pour accompagner les femmes enceintes en situation de grande précarité, les centres parentaux, la mobilisation des pouvoirs publics…).

Avec la participation de Reine-Claude Aloyau, Nathalie Augerea, Béatrice Boissier, Françoise De Bardot, Delphine Dubos, Martine Frischmann, Yvette Gautier-Coiffard, David Germanaud, Paule Herschkorn Barnu, François Kieffer, Mohamed Lachtar, Corinne Mayer, Françoise Molenat, Danaé Panagiotou, RESEAU DAPSA, Jean-Tristan Richard, Roger Salbreux, Catherine Salinier, Umberto Simeoni, Pierre Suesser, Sylvie Tordjmann, Rose-Marie Toubin, Stéphanie Toutain, Frédéric Van Der Borght

---
Environnement et développement précoce - Contraste n°46 - La revue de l'ANECAMSP - Éditions Érès - Novembre 2017