L'Enfant "insuffisamment bon"

Par Francine André-Fustier

  • L'Enfant 'insuffisamment bon' (miniature 1)
L'Enfant 'insuffisamment bon' (image 1)

Cet ouvrage représente une tentative pour traiter du problème de la souffrance et de la mise en crise de la famille que peut provoquer la présence, en son sein, d'un enfant gravement handicapé. Sa conceptualisation du phénomène de la déficience mentale dans les termes de l'« insuffisamment bon » winnicottien permet de comprendre l'importance des dysfonctionnements précoces entre l'enfant et son entourage dans l'organisation psychique de la famille. L'identification du groupe familial à l'«enfant psychiquement mort» en est une illustration.
Première édition chez Dunod d'un ouvrage connu, augmentés de 3 chapitres sur l'articulation "famille-institution-soin thérapeutique".

Sommaire

  • Préface (René Kaës).
  • Introduction.
  • La thérapie familiale psychanalytique.
  • L'enfant « insuffisamment bon » et la crise familiale durable.
  • L'atteinte de l'identification primaire et le groupe familial.
  • Une fusion groupage mortifère.
  • L'enfant « insuffisamment bon » en thérapie familiale psychanalytique : vers une thérapeutique originale.
  • Conclusion.
  • Bibliographie. Index des cas cités. Index des notions et thèmes.

Biographie des auteurs

Francine André-Fustier - Psychologue de formation, docteur en psychologie, exerce à l'ADSPF (Association pour le développement du soin psychanalytique familial) à Lyon, en qualité de psychothérapeute familial d'orientation psychanalytique. Co-auteur de Le Générationnel (Eiguer) et de Refonder les internats spécialisés (Batifoulier/Touya), chez Dunod, l'auteur est l'épouse de Paul Fustier.

---
L'Enfant « insuffisamment bon » - Francine André-Fustier - Collection: Enfances, Dunod - 2011 - 272 pages