Le Garçon qui voulait courir vite

Jules, six ans, ne parle presque plus et court de moins en moins bien, comme s'il avait perdu l'usage de ses jambes, depuis qu'il a vu son père mourir brûlé dans sa voiture. Sa sœur, Agathe, doit le protéger des moqueries dont il est l'objet depuis le drame. Malgré ses efforts et ceux de sa mère, soutenus par l'épicier Ali et son fils Aziz, Jules sombre peu à peu dans un état autistique...


Jusqu'au jour où le pédopsychiatre inefficace qui les suivait est remplacé par une jeune femme dynamique qui, peu à peu, en leur apprenant à cultiver les petits bonheurs de la vie, va aider Jules - mais aussi Agathe - à y reprendre goût.

A voir aussi :