Ma vie à 200 à l'heure

À 16 ans, Alexandre, tête brûlée, brise son corps et sa vie en tentant d'atteindre les 200 km/h sur la moto de son beau-père. Lorsqu'il se réveille à l'hôpital, tétraplégique, l'adolescent pense au suicide. Grâce à l'amour de sa famille et le soutien inconditionnel de sa bande d'amis, le jeune homme va réussir à surmonter son handicap. A force de courage, il récupère la force de ses bras et apprivoise ainsi peu à peu son fauteuil roulant.

Décidé à profiter de la vie, Alexandre se lance alors avec succès dans le monde de la nuit et ouvre une boîte de nuit en Belgique. Alcool, drogue, sexe... Le jeune entrepreneur profite de ses affaires florissantes, et qu'importe si la plupart d'entre elles attirent l'intérêt de personnages plus que troubles... Jusqu'au jour où son associé et meilleur ami est retrouvé sauvagement assassiné : c'est l'électrochoc.

Alexandre décide de reprendre sa vie en mains. Il crée la fondation « Wheeling Around the World » (WAW) pour aider les personnes à mobilité réduite, voyage autour du monde pour offrir ses talents de communicant aux associations autour du handicap et organise des soirées caritatives et des galas dans lesquels les plus grandes stars se bousculent.

A propos de l'auteur

Jeune belge de 32 ans, Alexandre Bodart Pinto a fêté à l'automne 2015 son « midday life » ; il a alors passé autant de temps en fauteuil roulant que debout. Il dirige son agence de communication et la fondation WAW.

-----
Ma vie à 200 à l'heure  – Alexandre Bodart Pinto – Editions Prisma – 2015 – 272 pages + carnet photos