La Surdi-Cecité évolutive au pays des coqs (Jean-Serge Michel)

Journal - Témoignage.

L'auteur commence son ouvrage par « planter » le décor et l'historique de celui-ci. Jean-Serge Michel dévoile l'origine et les évolutions de sa surdi-cécité, les principales difficultés et caractéristiques de son vécu dans son enfance, à l'âge adulte, durant ses vies professionnelle et sociale.
Ensuite, nous passons au journal proprement dit. Il décrit, avec sincérité et précision, d'abord le parcours du combattant pour enfin arriver aux portes de l'implantation cochléaire. Suit le processus de réhabilitation auditive (renaissance), et enfin un nouveau parcours vers la bi implantation cochléaire (stéréophonie).
Le tout se fait aussi sur fond de dégradation brutale puis progressive de ses capacités visuelles déjà altérées. Nous vivons avec lui cet autre parcours du combattant des diverses rééducations visuelles, son évolution vers l'acceptation de la cécité (faire le deuil).
Nous partageons aussi son vécu professionnel, ses difficultés, sa réadaptation à son environnement professionnel. Par ailleurs, le lecteur est confronté avec lui aux nombreuses considérations administratives obtuses ou/et « assassines ».
L'auteur nous fait plonger également dans le monde associatif du handicap, et plus particulièrement des devenus-sourds et malentendants.
Puis Jean-Serge Michel nous met en situation des « souffrances partagées » qu'il a vécu avec sa compagne (elle-même devenue-sourde), de par la succession de tous ses efforts, et du soutien qu'il a dû apporter à sa compagne néo-candidate elle aussi à l'implantation cochléaire. Le tout est baigné sur un fond de trahisons, d'attaques sournoises et perverses subies, venant de quelques personnes avides de pouvoir ; ou/et lâches.
L'auteur finit par une conclusion et dresse des perspectives aussi réalistes que possible.
Le lecteur ne pourra pas être insensible, selon les situations, à l'émotion dégagée, à l'humour. Il est mis dans la peau de la personne handicapée devant continuellement se battre, se justifier, faire des efforts, accepter des choses invraisemblables. Le lecteur ressort de ce parcours avec un autre regard sur lui-même, et aura une autre vision de la société française.
Cet ouvrage se termine par des annexes documentaires, permettant d'appuyer l'histoire vécue, et d'améliorer les connaissances des profanes.
Les professionnels, les personnes handicapées, les citoyens valides, et sans oublier les « décideurs » vont se laisser imprégner par ce vécu très atypique. Le lecteur en ressortira différent, enrichi...même si il ne sera peut-être pas d'accord avec tout.

L'auteur

Jean-Serge Michel, « petit dernier » d'une famille de 4 enfants, fils d'agriculteurs, est né en 1956 avec une maladie génétique l'ayant rendu progressivement sourd et le dirige vers la cécité.
Des disparitions trop précoces l'ont marqué. De plus, un « mauvais » divorce l'a marqué au « fer rouge ». Parfois, des plaies ont été longues à cicatriser.
Il a dû se battre toute sa vie, durant ses études, sa vie professionnelle et sociale, afin de se faire respecter dans sa dignité et ses droits fondamentaux. Sa vie professionnelle n'a pas été celle qu'il aurait été en droit d'espérer, freinée par ses handicaps, auditif surtout, puis visuel à la fin, par des ignorances de la société, des préjugés.
Sensible, indépendant, n'aimant pas les injustices, ni l'assistanat déguisé, il a souvent combattu pour la double règle « un devoir = un droit ; un droit = un devoir ». En ce sens, il s'est largement investi au plan associatif, tant au niveau national que local, en faveur des devenus-sourds et des malentendants, ce durant 20 ans, souvent avec de faibles moyens. Il continue à le faire aujourd'hui sous une forme différente. Il a appris à ne pas « rouler » pour les « décideurs », sans pour autant les fuir, ce pour faire avancer les dossiers. Pour cela, Jean-Serge Michel a un atout supplémentaire, il est tenace. Cet engagement au service des personnes handicapées, et en premier lieu des devenus-sourds et malentendants, lui a permis, entre autres choses, de donner un sens à sa vie.
Sa surdité déclinante l'a amené dans la solitude, l'a éloigné de la musique et des chansons. Mais, la lecture l'a aidé à survivre.

Sa devise est : « La pire des vérités est préférable aux mensonges et aux non-dits ».

---
La Surdi-Cecité évolutive au pays des coqs - Jean-Serge Michel - Editions 7ecrit - 2012 - 544 pages



Prix indicatif : 22 € .
Code ISBN-13 : 9782368490327 .

Haut


Vos avis sur ce produit

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Il doit obligatoirement s'agir d'un avis sur un produit que vous avez essayé.
  • Pour le SAV ou des renseignements merci de prendre contact avec le fournisseur
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Recevez la newsletter Handicap.fr