"Non au report 2015" : postez votre slogan !

Le collectif " Non au report de 2015 " gagne en ampleur. Un rassemblement de citoyens handicapés qui refusent les compromis en matière d'accessibilité. En photos et en mots, chacun brandit sa revendication.

20 mai 2014 • Par Handicap.fr / Emmanuelle Dal'Secco

Thèmes :

Commentaires7 Réagissez à cet article
Illustration article

"Non au report 2015" : postez votre slogan !

Ils disent « Non » ! Non au report de 2015. Dix ans, depuis la promulgation de la loi de 2005, qu'ils attendent que la société entière s'empare du sujet de l'accessibilité. Et, à quelques mois de l'échéance fatidique, on leur dit : « Va falloir encore patienter ! ». Patienter avec quelques modalités et de nouvelles échéances pour les établissements, transporteurs et collectivités publiques qui n'auraient pas fait le nécessaire d'ici 2015. A priori non négociables, mais toujours trop lointaines : 3, 6 ou 9 ans. Or il faut savoir que la mise en accessibilité constitue une obligation légale depuis 1975. 40 ans déjà !  

Le report dans les tuyaux

Deux commissions de l'Assemblée nationale (des affaires sociales et du développement durable) étudient à l'heure actuelle le projet de loi qui permettrait au gouvernement, dans le cadre des agendas d'accessibilité (Ad'Ap), de mettre en application le report de cette échéance. Les 21 et 28 mai 2014, elles donneront leur avis sur le texte, certainement le feu vert pour un vote en séance publique avec tous les députés.   

Mobilisation sur le Net

Mais ce genre de compromis, ils n'en veulent pas et ont donc décidé de monter un collectif au nom explicite « Non au report de 2015 ».  « Ils », ce sont des citoyens handicapés sans attache associative ni politique qui agissent en marge de certaines grandes associations, n'adhérant pas aux « compromis » qu'elles seraient tentées d'accepter. Le collectif était dans la rue, à Paris, le 27 avril 2014 mais c'est aussi par clavier interposé, sur les réseaux sociaux, qu'il brandit ses revendications. Une page Facebook, un compte Twitter et un courrier type (lien ci-dessous) que chaque citoyen est invité à adresser à son sénateur ou député.  

A chacun sa photo !

Et parce qu'une image vaut parfois mieux qu'on long discours, cette lutte se mène aussi en photos. Sur la page dédiée, des centaines de pancartes se donnent à l'objectif. Une jeune femme : « Je veux aller en discothèque ». Un jeune garçon : « Je veux pouvoir faire les 400 coups comme mes camarades ». Un jeune homme en fauteuil : « Non au report 2015 de la drague inaccessible ». Une personne aveugle, écriture en braille : « Je veux pouvoir lire l'interphone de Pascale ».  

Des citoyens ordinaires et libres

« Je veux pouvoir ! », sésame unique… Chacun est invité à contribuer. Ils sont déjà des centaines à avoir répondu à l'appel, ne manquant ni de conviction ni d'humour. Des messages clairs, sans fioriture, qui disent l'impatience et le désarroi des citoyens en situation de handicap qui se rêvent « ordinaires » et libres.

Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"

Commentaires7 Réagissez à cet article

Thèmes :

7 commentaires







Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.