Accessibilité, des trains trop larges pour entrer en gare !

Les nouveaux TER sont entrés en gare en 2014, plus larges pour augmenter la capacité mais aussi le confort des passagers en fauteuil roulant. Si larges que les quais de 1 300 gares ne sont plus adaptés. 50 millions d'euros pour les raboter !

22 mai 2014 • Par Handicap.fr / Emmanuelle Dal'Secco

Thèmes :

Commentaires2 Réagissez à cet article

Pour assurer l'accessibilité de ses nouvelles rames TER, la SNCF a commandé des trains spacieux. 341 au total ! Trop spacieux peut-être, de quelques centimètres, qui ne permettent pas d'entrer dans certaines gares. C'est ce que révèle le « Canard enchaîné » dans son édition du 21 mai 2014. Pour parer à ce petit désagrément et rétrécir les quais, la SNCF (qui a en charge le matériel roulant) et RFF (Réseau ferrés de France, qui a en charge les infrastructures des gares) vont donc devoir débloquer 50 millions d'euros de travaux.

Un gabarit international

C'est avec deux fabricants, le français Alstom (182 trains pour le modèle Régiolis) et le canadien Bombardier (159 pour le Régio 2N) que la SNCF a fait affaire, définissant un cahier des charges avec les dimensions de ces nouvelles rames de trains régionaux, homologuées au gabarit international. Selon la compagnie ferroviaire, priorité a été donnée à la capacité (en augmentation de 40 % sur le trafic régional) mais aussi au confort des usagers et notamment des voyageurs handicapés (lire article en lien ci-dessous).

Des aménagements complets pour voyageurs handicapés

Plus larges de 20 cm que les TER actuels, ils ont en effet l'avantage d'être accessibles aux personnes circulant en fauteuil roulant mais proposent également de nombreux aménagements pour les autres handicaps comme une aide au repérage des portes (« porte parlante »), l'augmentation significative du niveau des contrastes pour les personnes malvoyantes ou des écrans d'information visibles depuis toutes les places prioritaires.

Une « boulette » ou pas ?

Mais près de 1 300 quais ne sont pas adaptés pour les recevoir, construits à l'époque où il n'existait pas de normes, sans aucune homogénéité entre toutes les gares de France. Il faudra donc les raboter. Selon la SNCF, cette opération « entre dans une logique classique de modernisation et de mise aux normes. » Ainsi, ces 50 millions d'euros font partie des 4 milliards investis chaque année par RFF pour la modernisation et le développement du réseau, soit seulement un peu plus de 1%. Lorsque certains évoquent une sacrée « boulette », SNCF et RFF rétorquent que tout était programmé dès les premiers essais pour adapter ces quais à l'évolution du matériel roulant !

Ce plan de travaux s'étalera sur trois ans, de fin 2013 à fin 2016, selon le calendrier de livraison des rames. Parmi les 1 300 quais concernés, 300 ont déjà été traités, ceux qui ont accueilli les premiers Régiolis et Régio 2N.

Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"

Commentaires2 Réagissez à cet article

Thèmes :

2 commentaires


Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.